une réception pour célébrer le 70ème anniversaire du traité d’amitié France-Laos

21/11/2023 15:19
Email Print 9151
KPL L’Ambassadrice de France en République Démocratique populaire Lao, Mme Siv-Leng Chhuor, a organisé vendredi le 17 novembre dans sa Résidence à Vientiane, une réception pour célébrer le 70ème anniversaire du traité d’amitié France-Laos.

 

                                                                                             Mme Siv-Leng Chhuor

(KPL/Am de France)-- L’Ambassadrice de France en République Démocratique populaire Lao, Mme Siv-Leng Chhuor, a organisé vendredi le 17 novembre dans sa Résidence à Vientiane, une réception pour célébrer le 70ème anniversaire du traité d’amitié France-Laos.

La réception s’est déroulée en présence du vice-Premier ministre et également ministre des Affaires étrangers du Laos, M. Saleumxay Kommasith et des ministres lao de la Santé, de l’Education et des Sports et du vice-ministre de l’Information, de la Culture et du Tourisme, des directeurs de divers départements concernés ainsi que des invites des deux parties concernées.   

Indiquant dans son discours d’accueil, le traité de 1953 s’inscrit dans une longue histoire partagée entre nos deux pays et nos deux peuples. Il lui donnait de nouvelles bases. Il fondait un nouvel élan. 70 ans après, la France et le Laos, ainsi que nos deux peuples continuons d’entretenir des relations de profonde confiance et d’estime.

Cette relation est marquée par des coopérations emblématiques que nous avons portées ensemble. ‘’Je citerai les exemples parmi d’autres de la centrale hydroélectrique de Nam Theun 2, l’Institut Pasteur du Laos et l’inscription de Luang Prabang et de Vat Phu à l’UNESCO.’’

                                                                                     M. Saleumxay Kommasith

Ces coopérations ont été portées par un réseau d’acteurs français dense et dynamique dont certains ont établi des partenariats depuis plus d’un siècle : une communauté française qui contribue à la prospérité du Laos, et est très attachée à son pays d’accueil ; des opérateurs et instituts de recherche (comme l’EFEO, l’AFD, le CIRAD et l’IRD) qui apportent leur expertise dans de nombreux domaines prioritaires du Laos, comme l’agriculture, le patrimoine et la santé.

La France, c’est également le premier investisseur européen avec des entreprises opérant avec succès dans les secteurs de l’énergie, de la logistique, de l’agriculture, du développement rural, de la finance et des services.

La France, c’est par ailleurs un acteur culturel et éducatif majeur, avec l’institut et le lycée français, qui entretient une coopération forte avec les écoles et universités laotiennes dans le cadre de la francophonie. En 30 ans, ce ne sont pas moins de 400 millions d’euros que nous avons engagés en partenariat avec le Laos.

2ème contributeur européen, nous établissons aussi des partenariats solidaires avec votre pays à travers l’action de l’Union européenne. Notre action transite également à travers les canaux multilatéraux : la France est désormais le 4ème bailleur bilatéral mondial, pour un montant de 16 milliards de dollars. Quel que soit le secteur engagé, les projets français sont réputés pour leur qualité. Sur cette base saine, quel nouvel élan pouvons-nous engager, M. le Vice-premier ministre ?

Notre histoire commune nous enjoint d’aller plus loin dans notre relation. L’avenir que nous souhaitons est en effet riche de possibilités. Toutes s’inscrivent dans la structuration de notre dialogue politique autour d’une feuille de route verte que vous avez initiée, qui, je l’espère, donnera lieu à une signature prochaine.

Un premier exemple est la promotion du commerce et des investissements entre nos deux pays. Le premier Forum économique France-Laos porté par les conseillers du commerce extérieur français en partenariat avec la LNCCI, a remporté un grand succès : 150 entreprises françaises, locales et régionales, et laotiennes étaient présentes ; le message du ministre délégué au commerce extérieur et la présence du représentant spécial de la ministre des affaires étrangères pour les relations économiques avec les pays de l’ASEAN ont confirmé notre souhait d’aller plus loin encore.

‘’Je citerai deux exemples : le projet d’EDF à Nam Theun 2, avec la proposition d’une station de pompage-turbinage qui ferait du Laos une référence régionale en matière de stockage électrique ; le lancement de l’extension de l’usine de production de verres d’Essilor à Savannakhet, auquel j’ai participé il y a quelques jours.’’

Mon second exemple sera la poursuite de la mise en valeur des trésors naturels, archéologiques et culturels du Laos. C’est un pari que nous portons ensemble d’un tourisme durable et c’est de bon augure pour la Visit LaosYear2024 que votre gouvernement promeut.

Mon dernier exemple sera l’approfondissement de nos échanges humains. En cette année des 70 ans, une centaine de jeunes laotiens ont pu se rendre en France pour se former ou étudier le français, langue que la France et le Laos ont en partage. Après l’inauguration récente de la Cité internationale de la langue française, la France accueillera en 2024 un sommet de la Francophonie qui aura pour thème la « création, l’innovation et l’entreprise en français ».

KPL

Communiqué de presse


Top