L'AUF célèbre 30 ans d'engagement et d'impact en Asie-Pacifique

13/10/2023 20:21
Email Print 8600
KPL (KPL)-- L'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) a célébré ses 30 ans d'engagement continu en Asie-Pacifique, une région qui a vu l'émergence de nombreuses opportunités éducatives et de coopération scientifique grâce à ses actions. En organisant les trois événements majeurs, à savoir le premier regroupement régional des Clubs Leaders Etudiants Francophones (CLEF) d’Asie-Pacifique, la célébration du 30e anniversaire de l’AUF en Asie-Pacifique et la 14e Assemblée de la Conférence des recteurs des établissements membres de l’AUF en Asie-Pacifique (C2R). Ces trois événements ont eu lieu les 10 et 12 octobre à Phnom Penh, Cambodge.

(KPL)-- L'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) a célébré ses 30 ans d'engagement continu en Asie-Pacifique, une région qui a vu l'émergence de nombreuses opportunités éducatives et de coopération scientifique grâce à ses actions.

En organisant les trois événements majeurs, à savoir le premier regroupement régional  des Clubs Leaders Etudiants Francophones (CLEF) d’Asie-Pacifique, la célébration du 30e anniversaire de l’AUF en Asie-Pacifique et la 14e Assemblée de la Conférence des recteurs des établissements membres de l’AUF en Asie-Pacifique (C2R). Ces trois événements ont eu lieu les 10 et 12 octobre à Phnom Penh, Cambodge.

La célébration s’est déroulée en présence du ministre de l’Education, de la Jeunesse et des Sports de Cambodge, M. Hang Chuon Naron, du Vice-ministre de l’Education et des Sports du Laos, M. Kingmano Phommahaxay, du Directeur de l’AUF-Asie-Pacifique, M. Laurent Sermet, du Représentant regional pour l’Asie et le Pacifique de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), M. Edgar Doerig, du Recteur de l’AUF, Prof. Slim Khalbous et de son Vice-rectrice de l’AUF, Professeur Marie Nathalie LeBlanc.

S’est expliqué dans son communiqué de presse, depuis son implantation en 1993, la stratégie de l'AUF a toujours été claire : forger des partenariats gagnant-gagnant, en faveur des étudiants, des enseignants et des chercheurs, des universités et des pays hôtes.

En 30 ans de présence, l’AUF a endossé de multiples identités : agence de diffusion académique de la langue française ; agence de déploiement du savoir en français ; agence de développement universitaire et scientifique ; agence éducative multilatérale francophone ; opérateur des sommets des chefs d’Etats de la Francophonie... 

Les premiers pas de la francophonie universitaire en Asie-Pacifique et sa mise en mouvement

La demande d'ouverture d’un bureau de l'AUPELF-UREF en Asie-Pacifique, aujourd'hui connu sous le nom de l'AUF-Asie-Pacifique, a émané du Vietnam. En 1993, le Vietnam a accepté d'ouvrir cinqclasses bilingues en français en primaire, marquant ainsi le début de l'excellente initiative des classes bilingues en Asie du Sud-Est.Elle s’est par la suite étendue au Laos et au Cambodge. Ces classes bilingues ont été le point de départ de l'expansion des antennes de l'AUF en Asie-Pacifique.

47 filières universitaires francophones ont par la suite été créées, notamment au Vietnam, au Laos et au Cambodge. A l'époque, les universités de la région ne proposaient pas de filières en français, l'enseignement étant principalement dispensé dans les langues nationales.

À Port-Vila, l'aventure a débuté à la demande du Premier ministre du Vanuatu. L'AUF a réponduen établissant des filières éducatives et en créant le Centre universitaire francophone du Vanuatu. L'objectif était de proposer une alternative francophone à l'université anglophone déjà présente. Cette structure a initié la création de l’Université Nationale du Vanuatu, première université bilingue du pays, en 2020.

Trois Instituts francophones ont été successivement lancés au Vietnam, au Laos et au Cambodge, à savoir l’Institut Francophone d’Informatique (IFI) à Hanoï, l’Institut Francophone pour la Médecine Tropicale (IFMT) au Laos et l’Institut de Technologie du Cambodge (ITC) à Phnom-Penh. Cet appui académique, en gestion francophone directe, a joué un rôle crucial dans le renforcement des compétences techniques et scientifiques en français.

Évolution des actions de l’AUF

Après dix ans de réussites, la gestion du programme des classes bilingues et des trois Instituts francophones a été transférée aux autorités locales, afin que les pays hôtes s'approprient ces activités. Cette décision a marqué une étape significative dans la trajectoire d'autonomisation de l’enseignement supérieur en Asie du Sud-Est.

Ce transfert d’activités a souligné la maturité des projets francophones ainsi que la capacité des partenaires nationaux à promouvoir l'éducation en français dans cette région. Cette évolution a confirmé la position del'AUF au service du développement éducatif et de la souveraineté éducative des pays d’accueil.

Le bilan de 30 ans d’engagement

L’AUF compte actuellement 85 établissements membres relevant de 14 pays et collectivités françaises d’outre-mer : Cambodge, Chine, République de Corée, Fidji, Inde, Japon, République démocratique populaire lao, Myanmar, Mongolie, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Thaïlande, Vanuatu et Vietnam.

Au fil des trois décennies, grâce à la solidarité active, l'AUF et ses membres ont su relever de nombreux défis. Les projets variés que l’AUF a engagés, leur nature, la qualité des partenariats sont à la mesure des défis que l’espace universitaire régional a à relever. Cinquante programmes de formation universitaire en français dans divers domaines ont contribué à l'émergence d'une génération d'élites, de cadres, de scientifiques et de ressources humaines qualifiées, apportant ainsi une contribution significative au développement social et économique des pays hôtes. Des centaines de projets de recherche collaboratifs au sein du réseau de l'AUF ont apporté des solutions aux défis majeurs de la société et ont transformé les universités membres de l’AUF en acteurs actifs du développement durable. Les contributions de l'AUF dans le domaine du numérique éducatif et de la gouvernance universitaire ont également été remarquables.

De la création de départements d'emploi francophones aux Centres d'Employabilité Francophones (CEF), des centres SYFED-REFER aux Campus Numériques Francophones (CNF) nouvelle génération, des universités d'été aux Clubs de Leaders ÉtudiantsFrancophones (CLEF), des bourses au programme de mobilité d’étudiants dans l’espace francophone, entre autres, le périmètredes projets s’agrandit, les modalités d'intervention de l'AUF ont évolué pour s'adapter aux besoins réels des pays hôtes. Cependant, les missions fondamentales de l'AUF, centrées sur l'enseignement supérieur, la recherche et la promotion de l'excellence francophone au service du développement des sociétés, demeurent inchangées.

KPL

Communiqué de presse


Top