La 5eme conférence de l’Observatoire de la e-santé dans les pays du Sud

17/10/2020 17:15
Email Print 2283
KPL Plus de 50 étudiants et enseignants de la Faculté des sciences de la santé de l’Université nationale du Laos (UNL) et des experts médicaux se sont réunis, jeudi 15 octobre au CNF de Vientiane afin d’écouter et suivre via un système vidéoconférence, les informations relatives à l’amélioration de l’accès à la santé des populations les plus démunies.

(KPL/AUF)-- Plus de 50 étudiants et enseignants de la Faculté des sciences de la santé de l’Université nationale du Laos (UNL) et des experts médicaux se sont réunis, jeudi 15 octobre au CNF de Vientiane afin d’écouter et suivre via un système vidéoconférence, les informations relatives à l’amélioration de l’accès à la santé des populations les plus démunies.

Il s’agit de la 5eme conférence de l’Observatoire de la e-santé dans les pays du Sud s’est tenue jeudi 15 octobre à Lavaur, France. Organisée pour la cinquième année consécutive, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) est partenaire de cette journée consacrée à l’apport des Technologies de l’Information et de la Communication dans l’amélioration de l’accès à la santé des populations les plus démunies. Une journée pour comprendre comment les technologies de l’information et de la communication (TIC) transforment l’accès à la santé en Asie et en Afrique.  

En ces temps de crise sanitaire, l’édition 2020 était consacrée au rôle des outils numériques dans la lutte contre les épidémies. Des séances plénières permettant de croiser le regard d’experts, d’acteurs de terrain, d’organisations internationales, de ministères ou encore d’ONG, ont été organisées au siège de la Fondation Pierre Fabre à Lavaur, France. Cette journée était aussi l’occasion pour l’Observatoire de présenter et de récompenser, les cinq initiatives de e-santé les plus prometteuses de l’année 2020.

                    Des étudiants et enseignants de la Faculté des sciences de la santé de l’Université nationale du Laos (UNL).

Ces initiatives, aux thématiques variées, intègrent aussi bien l’utilisation de smartphones que de casques connectés afin de permettre une prise en charge des populations jusque dans les zones les plus isolées du monde. Cette conférence, à portée internationale, a été retransmise en direct et en streaming sur le site de l’Observatoire ainsi que dans les campus numériques du monde entier grâce au concours de l’AUF.    

L’Observatoire de la e-Santé dans les pays du Sud, créé en 2016 à l’initiative de la Fondation Pierre Fabre, est devenu une plateforme de référence de mise en réseau des acteurs d’aujourd’hui et de demain qui, grâce à l’innovation, relèvent les défis de l’accès à la santé des populations désavantagées, jusqu’au ‘’dernier kilomètre’’.

L’Observatoire s’est donné pour mission d’identifier, de documenter, de promouvoir et d’aider à développer les initiatives e-santé qui améliorent l’accès aux soins et aux médicaments de qualité pour les populations les plus défavorisées dans les pays à ressources limitées en Afrique et en Asie. En cinq ans, l’Observatoire a récompensé 34 initiatives qui ont pu bénéficier d’un accompagnement technique et financier d’un an par la Fondation Pierre Fabre, et référencé près de 160 initiatives de santé digitale sur son site internet.

Cette conférence est organisée en partenariat avec l’Agence Française de Développement (AFD), l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), la Fondation de l’Avenir et le Asia eHealth Information Network (AeHIN).           
KPL

Communiqué de presse


Top